La thérapie avec des poupées empathiques pour apaiser les patients atteints d’Alzheimer

La « doll therapy » pour améliorer la prise en charge des patients souffrant de troubles cognitifs

EHPAD et hôpitaux ont de plus en plus recours à la “doll therapy” afin d’améliorer la prise en charge de patients souffrant de graves troubles cognitifs tels que la maladie d’Alzheimer. Popularisée aux États-Unis, au Canada ou en Suède, cette thérapie innovante commence progressivement à faire son apparition en France.

Des poupées empathiques pour rassurer les malades d’Alzheimer

Cette thérapie consiste à utiliser des poupées empathiques, dont le poids et la taille se rapprochent de ceux d’un bébé. Leur objectif est de rassurer les malades d’Alzheimer en faisant remonter des souvenirs chez certains. Les équipes médicales utilisent ces poupées lorsque les patients sont angoissés ou perturbés, car leur présence les rassure et leur permet de communiquer et exprimer des émotions.

Une thérapie qui marche en fonction des patients

Ces poupées empathiques se sont imposées naturellement comme une thérapie alternative pour les personnes souffrant de troubles cognitifs graves comme la maladie d’Alzheimer. Cependant, l’efficacité de cette thérapie varie vraiment en fonction des patients et de leur vécu personnel. Par ailleurs, cette thérapie poupée est aussi un outil précieux pour éviter la contention physique ou chimique du patient via la médicamentation.

Victoire Masson
A propos Victoire Masson 351 Articles
Je suis née à Paris et j'ai grandi dans le centre de la ville. J'ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies et l'apprentissage des langages informatiques. J'ai donc décidé de poursuivre des études en informatique. Je me suis ensuite trouvé un poste dans le secteur du dev & seo qui m'a offert une plateforme pour mettre mes connaissances en pratique. Je suis très heureuse de ce que je fais et je continue à apprendre chaque jour !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*