Des péages sans barrière bientôt sur l’A13 et l’A14

La révolution des autoroutes A13 et A14

La transformation des autoroutes A13 et A14 en axes de flux libre, c’est pour bientôt! Cette initiative, inspirée du succès de l’autoroute A79, compte remplacer les péages traditionnels par des systèmes automatisés pour permettre une circulation plus fluide et réduire les embouteillages. Toutefois, cette transition ne se fait pas sans défis. Entre les avantages en termes de gain de temps et de réduction de la pollution, et les difficultés techniques et de compréhension rencontrées par les usagers, ce changement radical du système de péage soulève des questions essentielles sur son efficacité et son acceptabilité. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Fonctionnement des péages sans barrière

Ces nouveaux systèmes sont conçus pour détecter les plaques d’immatriculation et calculer le péage en fonction du trajet effectué. Cette évolution représente une première en France sur un axe complet, s’étendant sur les 210 kilomètres séparant Paris de Caen. Elle est annoncée comme une révolution pour les quelque 8 millions d’utilisateurs annuels de ces autoroutes.

Le passage à ce nouveau système sur l’A13 et l’A14, prévu pour fin 2024, s’inscrit dans une démarche ambitieuse compte tenu de l’intensité du trafic sur ces axes, bien plus élevée que celle de l’A79.

Les détails de ce nouveau projet

Le passage des autoroutes A13 et A14 vers un modèle sans barrières de péage est prévu pour fin 2024. Les actuelles infrastructures avec barrière seront remplacées par des portiques équipés d’antennes de télépéage et de caméras capables de scanner les plaques d’immatriculation. Ces dispositifs permettront également de déterminer la catégorie des véhicules, car les tarifs pourront varier selon leur type.

Le déploiement de ces nouvelles installations va se dérouler sur plusieurs années, avec le début des travaux ayant démarré en 2023 et une finalisation prévue pour 2027. Durant les premières étapes de cette transformation, des limitations de vitesse seront imposées pour assurer la sécurité durant les travaux, mais les usagers pourront rouler sans s’arrêter sur toutes les voies de l’autoroute en respectant les différentes vitesses autorisées dès début 2025.

Pour les abonnés au télépéage, le processus restera inchangé. En revanche, pour les autres utilisateurs, le paiement se fera en différé avec un délai de 72 heures pour se rendre sur le site de la Sanef (Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France) et payer en ligne. Il faudra créer un compte pour les prélèvements automatiques, ou encore se rendre chez un buraliste partenaire pour régler, même en liquide.

En cas de non-paiement sous 72 heures, l’usager sera sujet à des pénalités financières, avec des montants allant jusqu’à 375 € pour des retards prolongés.

Les avantages du système à flux libre

Le flux libre permet une conduite moins stressante. Ne pas devoir s’arrêter pour payer ou chercher la bonne voie au péage rend le voyage plus agréable et potentiellement plus rapide, surtout pour les longs déplacements. Aux heures de pointe, ce système devrait fortement réduire les embouteillages.

Un autre atout notable est la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les arrêts et redémarrages fréquents aux péages traditionnels augmentent la consommation de carburant et les émissions de CO2. Le système à flux libre, en minimisant ces arrêts, contribue à une diminution de la pollution et améliore la qualité de l’air.

En revanche, une communication exemplaire sera nécessaire pour aider les usagers à s’adapter à ce nouveau système : il s’agirait de ne pas reproduire les erreurs commises lors des essais sur l’A79… Entre impayés et confusion, les conducteurs avaient du mal à comprendre comment utiliser le péage sans barrière. Affaire à suivre.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 498 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*