Seniors : voici ce qu’il faut savoir sur la nouvelle aide MaPrimeAdapt’

La France face au vieillissement démographique

La France, à l’instar d’autres pays, fait face à un vieillissement démographique important. En 2050, il est prévu que les personnes de plus de 65 ans représenteront environ 30% de la population, soit une augmentation de 10 points par rapport à la situation actuelle. L’adaptation des logements devient donc une priorité pour répondre aux besoins croissants de cette tranche de la population, souvent confrontée à des problèmes de mobilité et d’autonomie. C’est là que la nouvelle aide MaPrimeAdapt’ entre en jeu. Voici les détails à ce sujet.

MaPrimeAdapt’ : Qui peut en bénéficier ?

MaPrimeAdapt’ s’adresse à des groupes spécifiques. Tout d’abord, les personnes en situation de handicap. Celles-ci doivent justifier un taux d’incapacité supérieur ou égal à 50% ou être éligibles à la prestation de compensation du handicap (PCH), sans condition d’âge.Ensuite viennent les personnes âgées de 60 à 69 ans en perte d’autonomie précoce. Elles doivent justifier d’un niveau de GIR (groupe iso-ressources) de 1 à 6 pour être éligibles. Pour les personnes âgées de 70 ans et plus, l’aide est accordée sans tenir compte du niveau de dépendance ou d’autonomie.Parmi les autres critères à respecter, les demandeurs de MaPrimeAdapt’ doivent être des propriétaires occupants ou des locataires du parc privé de leur résidence principale. Cette condition s’applique sans restriction d’ancienneté du logement.

Les seuils de revenus à ne pas dépasser

MaPrimeAdapt’ adopte une approche ciblée en fonction des ressources financières des ménages. Le programme distingue deux catégories principales : les ménages modestes et les très modestes. Pour les ménages modestes en province, les revenus annuels ne doivent pas dépasser 21 805 € pour une personne seule. Pour les ménages très modestes, les revenus annuels ne doivent pas dépasser 17 009 € pour une personne seule.

Ces seuils de revenus sont ajustés en fonction du nombre de personnes dans le foyer. Ainsi, pour un foyer de deux personnes, le seuil de revenu pour être considéré comme très modeste est de 24 875 €, tandis qu’il est de 31 889 € pour être considéré comme modeste.

Les seuils de revenus sont également adaptés non seulement selon la situation géographique (province ou Île-de-France). Un foyer de trois personnes doit avoir un revenu inférieur à 29 917 € pour être classé dans la catégorie très modeste en province, tandis que le seuil est de 41 493 € pour la même catégorie en Île-de-France.

Que peut financer MaPrimeAdapt’ ?

MaPrimeAdapt’ finance une gamme étendue de travaux d’adaptation pour répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées et handicapées. Ces travaux peuvent être aussi bien internes qu’externes au logement.Parmi les prestations prises en charge, nous avons notamment les aménagements internes tels que l’installation de monte-escaliers, la transformation de la salle de bain pour y inclure une douche de plain-pied, des WC surélevés, ou l’installation de barres d’appui.Du côté des aménagements externes, il s’agit plutôt de financer l’installation de rampes d’accès ou de chemins lumineux pour améliorer la sécurité à l’entrée du domicile. Les modifications visant à faciliter l’accès et la mobilité dans le logement, comme l’élargissement des portes ou l’installation de revêtements de sol antidérapants, sont également couvertes.

Pour les ménages très modestes, l’aide peut couvrir jusqu’à 70% du coût des travaux, dans la limite d’un montant maximal de 22 000 €. Pour les ménages modestes, l’aide couvre jusqu’à 50% des coûts, toujours dans la limite de 22 000 €.

Comment obtenir MaPrimeAdapt’ ?

La demande de MaPrimeAdapt’ se fait en ligne sur le site officiel dédié ou par courrier. Il est important de rassembler les documents nécessaires, notamment les devis des travaux envisagés.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 498 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*