Quand une croisière aux Caraïbes finit sa route au Canada : « Je n’ai que des bikinis et il fait 5°C »

Une surprise glaciale pour des passagers de croisière

Des passagers d’une croisière ont vécu une malheureuse surprise en arrivant au Canada alors qu’ils devaient se rendre aux Caraïbes. Niveau climat, ils n’étaient clairement pas préparés.

Samedi 16 décembre, le MCS Meraviglia, un navire de croisière suisse, embarquait de nombreux passagers à son bord afin de rallier les Caraïbes, en partant de New York ! Des touristes désireux de passer les fêtes de fin d’année sous le soleil et qui avaient prévu leurs bagages en conséquence.

Cependant, ils ont rapidement déchanté quand ils sont arrivés à destination puisqu’ils étaient loin des Caraïbes, bien plus au nord, où le mercure chute terriblement. Ils se sont retrouvés au Canada !

Un changement d’itinéraire dû au mauvais temps

Abasourdis, les clients apprennent alors que ce changement d’itinéraire leur avait été relayé par mail, 24 heures avant le départ : « Nous avons considérablement modifié l’itinéraire de votre croisière en raison du mauvais temps attendu en Floride et aux Bahamas ».

En effet, la forte vitesse du vent qui circulait dans la région nommée aurait rendu les manœuvres trop dangereuses. Ainsi, la compagnie de croisières a modifié l’itinéraire en ajoutant Boston, Portland, et St-John au Canada.

Mécontentement des clients

Ce changement de dernière minute a provoqué le mécontentement des clients. Les passagers avaient la possibilité de se faire rembourser sous forme de bon d’achat, mais la plupart d’entre eux étaient venus exprès à New York, avec leurs valises déjà prêtes pour le soleil.

Par ailleurs, certains clients qui venaient même d’Europe assurent n’avoir jamais été informés de ce changement de destination : « Nous l’avons appris lorsque nous étions à bord du bateau et que nous voulions embarquer. Il était déjà trop tard. C’est uniquement pour ce voyage que j’ai pris l’avion pour New York », se plaint une touriste allemande sur les réseaux sociaux.

Sur les 5400 passagers prévus, 2800 seraient encore actuellement à bord du navire, qui continue son bonhomme de chemin malgré tout. En revanche, pour les passagers, cette croisière ressemble à des vacances ratées : « Je n’ai que des robes d’été, des jupes et des bikinis. Maintenant, je suis assise à bord à Boston et je ne peux même pas sortir parce qu’il fait cinq degrés ».

Pour passer le temps…

Pour passer le temps, les clients profitent du luxe de la croisière comme ils peuvent : « Ici, nous commençons simplement à boire de l’alcool après le petit-déjeuner ». Histoire de se réchauffer ! La croisière s’amuse quand même !

Victoire Masson
A propos Victoire Masson 338 Articles
Je suis née à Paris et j'ai grandi dans le centre de la ville. J'ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies et l'apprentissage des langages informatiques. J'ai donc décidé de poursuivre des études en informatique. Je me suis ensuite trouvé un poste dans le secteur du dev & seo qui m'a offert une plateforme pour mettre mes connaissances en pratique. Je suis très heureuse de ce que je fais et je continue à apprendre chaque jour !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*