Prix de l’électricité : remise en question des heures creuses d’EDF suite à un changement tarifaire

Les consommateurs français face à une augmentation significative des coûts de l’électricité

Depuis le début du mois de février, les consommateurs français font face à une augmentation significative des coûts de l’électricité. Cette hausse, qui avoisine les 10%, ne touche pas de manière uniforme tous les foyers. En effet, selon le type de contrat souscrit chez EDF, les changements de prix varient et ceux qui ont l’option heures creuses/heures pleines se retrouvent pénalisés. Voici les détails.

Une augmentation inégale

Depuis le 1er février, les prix de l’électricité ont augmenté, mais de manière inégale en fonction des abonnements souscrits auprès d’EDF. Pour les abonnés au tarif de base, l’augmentation s’est établie à 8,6%. Cette hausse, bien que non négligeable, reste inférieure à celle subie par les consommateurs ayant opté pour l’option heures creuses/heures pleines, qui voient leur facture grimper de 9,8%.

Le principe de l’option heures creuses repose sur une tarification réduite du kilowattheure (kWh) durant certaines périodes de la journée, compensée par un tarif plus élevé pendant les heures pleines. Bien utilisée, cette option permet d’économiser sur ses factures en faisant tourner les machines énergivores durant les heures creuses (machine à laver, lave vaisselle…).

Cependant, l’augmentation plus marquée de l’option heures creuses remet en question cette logique économique. En effet, les consommateurs doivent désormais évaluer avec soin leur consommation pour compenser le coût plus élevé de l’abonnement et du kWh en heures pleines.

L’option heures creuses est-elle vraiment utile ?

La récente augmentation des tarifs de l’électricité a ravivé le débat sur la pertinence de l’option heures creuses proposée par EDF.

D’un côté, l’option offre un tarif réduit pour l’électricité consommée pendant certaines heures, généralement en soirée et la nuit, ce qui peut être intéressant pour les foyers qui peuvent adapter leur consommation à ces plages horaires.

En contrepartie, le coût de l’abonnement à l’option heures creuses est plus élevé que celui du tarif de base, et le prix du kilowattheure pendant les heures pleines est également plus coûteux.

Benoit Lamberti, directeur marketing et expérience client BtoC chez EDF, a souligné que bien que cette option puisse être avantageuse pour les familles utilisant des équipements énergivores comme des ballons d’eau chaude électriques ou des voitures électriques principalement pendant les heures creuses, elle est peu utile pour ceux qui ne peuvent pas décaler leur consommation.

De plus, une étude réalisée par Octopus Energy a mis en lumière un aspect souvent négligé : près de 85% des abonnés à l’option heures creuses auraient perdu de l’argent. En effet, l’avantage des heures creuses n’est pertinent que s’il est pleinement exploité, et si ce n’est pas le cas, cela revient à payer plus cher l’abonnement de base.

Comment optimiser ses heures creuses ?

Avant toute chose, il est essentiel de réaliser un diagnostic précis de sa consommation. Cela implique de comprendre ses habitudes et d’identifier les appareils les plus énergivores. Voici un calcul simple pour évaluer l’efficacité de l’option heures creuses : si plus de 30% de la consommation électrique se fait en heures creuses, l’option peut s’avérer avantageuse.

Pour ceux qui choisissent de maintenir l’option heures creuses, il est crucial de programmer l’utilisation des appareils énergivores (lave-linge, lave-vaisselle, chauffe-eau) durant ces périodes tarifaires réduites.

  • Adopter des comportements éco-responsables
  • Investir dans des équipements à haute efficacité énergétique
  • Enfin, la clé des économies réside dans une surveillance régulière de sa consommation et un ajustement des habitudes en fonction des résultats observés. Dans l’idéal, 50% de la consommation électrique doit être en heures creuses pour réaliser des économies intéressantes.

    Christiane Lelievre
    A propos Christiane Lelievre 498 Articles
    J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *