Pollution des eaux : quels poissons choisir pour préserver notre santé selon 60 millions de consommateurs ?

Les métaux lourds : un fléau de grande envergure

Le premier élément qui a attiré l’attention des enquêteurs de 60 millions de consommateurs est la présence de métaux lourds dans de nombreux poissons. Cette présence est bien souvent due à une activité humaine, en partie la présence de déchets toxiques. Par métaux lourds, on comprend souvent des dérivations de plusieurs métaux dont l’Arsenic, le Chrome, le Cuivre, le Mercure, le Nickel ou encore le Plomb. Ces substances ne doivent pas être ingérées.

Les poissons qui en renferment le plus sont le requin, l’espadon, le thon ou encore le brochet.

Métaux lourds : des effets graves sur la santé

Par le biais du poisson, il est donc possible d’ingérer des métaux lourds. Ceux-ci sont néfastes pour la santé et peuvent engendrer, sur la durée, de graves problèmes de santé. Ces substances sont tout d’abord cancérigènes. Elles peuvent aussi entrainer des désordres osseux, rénaux, cardiovasculaires ou encore neurotoxiques.

Une fois dans l’organisme, les métaux lourds restent souvent longtemps avant d’être éliminés. Certaines plantes favoriseraient l’élimination des métaux lourds, notamment la chlorelle, la coriandre ou encore le curcuma et le gingembre. Dans tous les cas, il est préférable de prévenir ce mal en réduisant les aliments qui sont susceptibles d’en contenir.

Des populations plus à risque

Parmi les consommateurs de poissons, certains sont plus à risque que d’autres. Les femmes enceintes, les personnes fragiles et les enfants devront absolument éviter les poissons qui contiennent des substances dangereuses, notamment le méthylmercure qui est le plus dangereux pour l’organisme. Celui-ci peut causer de graves troubles neurologiques s’il n’est pas évacué.

Les bienfaits pourtant reconnus du poisson

Le poisson reste pourtant un aliment qui possède de nombreux atouts nutritionnels. Il est riche en protéines et en oméga 3. On lui reconnait une tendance à améliorer la mémoire, à prévenir de nombreuses maladies, notamment osseuses ou cardio-vasculaires. Il faut cependant privilégier la qualité à la quantité et préférer déguster un poisson local, issu d’une pêche durable et raisonnée.

130 produits passés en revue

60 millions de consommateurs a passé en revu près de 130 produits de la mer. Beaucoup d’entre eux ont obtenu des résultats plutôt accablants. Les équipes ont relevé la présence de métaux lourds, notamment de dioxines, de PCB ou encore de mercure.

Les poissons mis en cause sont les poissons de gros calibres, tels que le thon ou l’espadon. A contrario, les petits poissons comme la sole ou le maquereau sont souvent moins concernés par une contamination. Les fruits de mer, les huîtres, les palourdes ou encore le crabe peuvent aussi être consommés car ils représentent un danger moindre.

Les experts recommandent aussi de se tourner vers le bio qui est souvent la garantie d’un produit plus sain et qualitatif.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 491 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*