Le prix du saumon fumé va-t-il vraiment augmenter en cette fin d’année ?

Le saumon fumé : un incontournable des fêtes

Le saumon fumé fait partie des produits incontournables des fêtes. Peu de Français dérogent à cette tradition. Le saumon fumé est souvent dégusté avec des toasts de pain brioché, accompagné d’un filet de citron et d’un peu d’aneth. Tous les ans, on constate une hausse des prix sur ce type de produit, pour répondre à une plus grande demande et satisfaire le plus grand nombre de consommateurs. Cette année, comme en 2022, le saumon fumé sera-t-il concerné par une hausse très importante de son prix de vente ? Quelles sont les projections des industriels ?

Le saumon de Norvège : un essentiel de la table de fête

En France, 60% du saumon consommé vient de Norvège. Les autres poissons en vente proviennent d’Écosse ou d’Irlande. Le saumon fumé de Norvège provient essentiellement d’élevages, il se caractérise par sa chair rose orangée et sa texture très fondante. Il est très apprécié en dégustation aussi bien que dans des préparations comme des quiches ou sur des tartes. Ce poisson fumé noble a pour avantage de s’accorder avec de nombreux mets. La finesse et la qualité d’un produit résident souvent dans l’attention portée à l’étape du fumage, au bois de hêtre dans la plupart des cas.

Une explosion des prix constatée en 2022

Beaucoup de Français se souviennent de la période des fêtes de 2022. Les prix du saumon fumé ont fait un bond de 10%, rendant ce produit déjà onéreux, encore moins accessible. Selon les constatations du syndicat des Entreprises du Traiteur Frais, les prix ne devraient pas connaître une telle explosion cette année. Une augmentation sera bel et bien à prévoir, cependant pas dans les proportions envisagées en 2022. Il faudra donc compter sur une légère hausse, qui n’excèdera pas les 5% selon Jacques Trottier, le président du groupe « Saumon et truite fumés ». Plus précisément, le prix du saumon fumé devrait augmenter de 5 à 10 centimes par tranche, sachant qu’une tranche pèse en moyenne 40g.

Une hausse des prix au global qui inquiète malgré tout

La hausse des prix généralisée reste une préoccupation pour de nombreux Français. Le saumon fumé n’échappe pas à une hausse globale. Le saumon fumé de Norvège en particulier est concerné, alors qu’il représente plus de 60% de la consommation nationale. Les autres poissons en vente proviennent d’Écosse et d’Irlande, pour les références biologiques. Certains poissons sont également importés d’Alaska. Pour Jacques Trottier, cette hausse générale des prix, donc des poissons fumés comme le saumon et la truite, n’a pas de quoi inquiéter car les consommateurs restent attachés à la tradition des fêtes de fin d’année. Ils préfèreront opter pour un bon repas plutôt que pour d’autres domaines de dépenses.

Environnement : une prise en compte plus évidente de la part des industriels ?

Comme les autres poissons, le saumon fumé est concerné par les enjeux de préservation de la biodiversité marine. Depuis les années 1990, les méthodes de pêche semblent avoir évoluer vers des méthodes plus respectueuses. Les pêcheurs sont tenus à des quotas et des zones de pêche, la quantité de nourriture donnée aux poissons d’élevage a été revue à la baisse, pour une production plus raisonnable, aussi respectueuse du produit que du consommateur.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 491 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*