Des parents portent plainte contre une enseignante pour avoir jeté un stylo sur un élève perturbateur

Grève des enseignants pour soutenir leur collègue convoquée par sa hiérarchie

Les professeurs des écoles d’une ville du Tarn étaient en grève ce mardi pour soutenir l’une de leurs collègues convoquée par sa hiérarchie. Cette dernière aurait violemment réprimandé un élève.

Un événement survenu début octobre provoque la convocation de l’enseignante

Les enseignants de Graulhet, dans le Tarn, ont fait valoir leur droit de grève ce mardi. Ils protestent contre la convocation de l’une de leurs collègues par sa hiérarchie et la gendarmerie à cause d’un événement survenu début octobre.

  1. Ce jour-là, les élèves sont particulièrement indisciplinés. Ils se jettent des gommes à travers la salle de classe. Tout revient à la normale lorsque la professeure hausse le ton pour leur demander d’arrêter. Mais un élève continue.
  2. « Il a rétorqué : « Je n’ai pas jeté, j’ai donné. » Elle lui a alors montré, geste à l’appui : « Donner, c’est comme ça, jeter, c’est comme ça », raconte Thomas Verdier, le cosecrétaire départemental du syndicat FSU, qui ajoute que le stylo lancé par l’enseignante a rebondi sur la table avant de toucher les lunettes de l’élève.

Il n’en fallait pas plus pour que les parents de l’élève portent plainte contre l’enseignante.

Aucun soutien de la hiérarchie, déplore le syndicat

« Elle a été convoquée à la gendarmerie, avec prise d’empreinte et d’ADN, puis par l’inspectrice académique avec un entretien à charge. Elle était choquée, elle a craqué et fait un malaise en sortant de l’entretien », rappelle Thomas Verdier, qui accompagnait la professeure ce jour-là.

Si l’enseignante évoque « un geste maladroit, sans aucune agressivité », elle a tout de même été convoquée par sa hiérarchie, dont beaucoup regrettent son manque de soutien : « C’est un métier de plus en plus difficile à exercer, et on attend de notre hiérarchie qu’elle ne nous mette pas davantage la tête sous l’eau », estime encore le représentant syndical pour qui tout cela est « allé trop loin ».

Pour l’instant, « aucune sanction n’a été prononcée contre la professeure », rappelle la direction des services de l’Education nationale du Tarn auprès de l’AFP. L’enseignante a été invitée à revoir son attitude face aux élèves.

Victoire Masson
A propos Victoire Masson 338 Articles
Je suis née à Paris et j'ai grandi dans le centre de la ville. J'ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies et l'apprentissage des langages informatiques. J'ai donc décidé de poursuivre des études en informatique. Je me suis ensuite trouvé un poste dans le secteur du dev & seo qui m'a offert une plateforme pour mettre mes connaissances en pratique. Je suis très heureuse de ce que je fais et je continue à apprendre chaque jour !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*