Décorations de Noël : voici les objets porte-malheur à bannir pendant les fêtes

Ces décorations de Noël maudites

Un élément de décoration de Noël assez controversé est l’arête de poisson. Selon une ancienne tradition, accrocher des arêtes de poisson sur le sapin symboliserait la prospérité et conjurerait le malheur. Cette pratique trouve ses origines dans des croyances folkloriques anciennes, mais elle suscite aujourd’hui de nombreuses controverses.

En effet, des experts en superstitions et symbolismes de Noël mettent en garde contre l’utilisation de ces arêtes comme décoration. Leur argument principal évoque le risque physique qu’elles représentent, en particulier pour les enfants. Ces objets pointus peuvent facilement causer des blessures, transformant une innocente tradition en source de danger.

Une autre superstition liée aux décorations de Noël concerne les ornements cassés ou usés. Ils semblent inoffensifs, mais selon les superstitions populaires, ils sont porteurs de malchance. Les décorations endommagées, avec leur aspect abîmé et leur éclat perdu, sont souvent perçues comme des vecteurs d’énergie négative.

Dans l’esprit des traditions de Noël, où chaque élément de la décoration a pour but d’attirer la positivité et la bonne fortune, garder des objets cassés ou usés est à l’opposé de cet objectif. Ces ornements peuvent symboliser le stagnation et l’échec, des concepts que l’on cherche à éloigner durant cette période de réjouissances.

Lors de la préparation de votre sapin, il est donc recommandé de vérifier attentivement l’état de chaque ornement. Cette précaution permet non seulement d’assurer une esthétique agréable et soignée de votre arbre, mais aussi de maintenir une ambiance positive et accueillante. Il est conseillé de remplacer les décorations abîmées par de nouvelles, reflétant ainsi fraîcheur, renouveau, et optimisme – des valeurs au cœur de l’esprit de Noël.

Attention aux objets tranchants

En plus des arêtes de poisson et des décorations cassées, les objets pointus, coupants ou tranchants présentent des risques significatifs, en particulier dans les foyers avec des enfants ou des animaux domestiques. Les experts en sécurité domestique mettent l’accent sur le danger qu’ils représentent.

Non seulement ils peuvent causer des blessures accidentelles, mais ils sont aussi considérés, selon certaines croyances populaires, comme des vecteurs de malchance. Le risque est double : physique, en termes de sécurité, et symbolique, en termes de bien-être et de chance au sein du foyer.

Pour éviter ces risques, il est recommandé de privilégier des décorations douces, rondes et sans angle. Noël étant une fête qui réunit la famille, une attention toute particulière doit être accordée à la sécurité des enfants, qui peuvent se blesser avec les décorations sans faire attention.

D’autres superstitions de Noël

Même les dates d’achat et de rangement du sapin de Noël sont porteuses de mauvais sort. Ainsi, garder son sapin jusqu’au 6 janvier porterait malheur ! En réalité, il faudrait dans l’idéal offrir le sapin le 24 décembre, et pas avant, pour le décorer le jour même, en famille. Voilà une habitude qui a bien changé depuis que le mois entier de décembre est dédié à Noël, principalement pour des raisons commerciales.

Jadis, c’est à la Chandeleur qu’il fallait enlever le sapin. Débarrassé de ses décorations, il était ensuite brûlé pour chauffer la maison durant les premiers jours de février, réputés pour leur fraîcheur.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 491 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*