Comment vivre plus longtemps, même si tu restes assis toute la journée, selon une nouvelle étude

Introduction

Si tu passes six heures ou plus par jour assis ou allongé et que tu manques d’activité physique dans ta routine, tu mènes, par définition, un mode de vie sédentaire. Cela peut avoir un énorme impact sur ta santé et ta longévité, doublant ton risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et d’obésité. Cela peut également « augmenter les risques de cancer du côlon, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de troubles lipidiques, de dépression et d’anxiété », selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La bonne nouvelle ? Une nouvelle étude affirme que même si tu restes assis toute la journée – disons pour un travail de bureau – il existe des moyens de compenser les effets négatifs et de vivre plus longtemps. Voici comment mener une vie plus saine malgré de longues périodes passées assis, selon les experts.

Le problème du mode de vie sédentaire

Le problème du mode de vie sédentaire est plus répandu que tu ne le penses, prévient l’OMS. « 60 à 85 % des personnes dans le monde – des pays développés comme en développement – mènent un mode de vie sédentaire, ce qui en fait l’un des problèmes de santé publique les plus graves mais insuffisamment traités de notre époque », prévient l’autorité sanitaire. En fait, l’organisation estime que plus de deux millions de décès sont attribuables à l’inactivité physique chaque année. Cela place le mode de vie sédentaire parmi les 10 principales causes de décès et d’invalidité dans le monde.

Les effets sur la santé

Rester assis pendant six heures d’affilée peut sembler excessif, mais des études montrent que beaucoup de personnes restent assises beaucoup plus longtemps chaque jour. En fait, une étude récente publiée dans le British Journal of Sports Medicine, qui a examiné environ 12 000 individus, a révélé que seulement 5 943 personnes restaient assises moins de 10,5 heures par jour, tandis que 6 042 restaient assises pendant 10,5 heures ou plus. Les personnes qui restaient assises pendant plus de 12 heures par jour présentaient le plus grand risque d’effets néfastes sur leur santé. Ce groupe a connu une augmentation de 38 % du risque de mortalité par rapport à ceux qui restaient assis huit heures par jour ou moins.

La bonne nouvelle

Maintenant pour la bonne nouvelle. Même parmi les personnes qui restaient assises le plus longtemps, faire au moins 22 minutes d’exercice modéré à intense par jour permettait de compenser les effets de la position assise prolongée. Cela aidait même à réduire le risque de décès prématuré ou d’invalidité chez les individus participant à l’étude. Si cet exercice est effectué quotidiennement, ce montant totalise un peu plus de 150 minutes par semaine, remplissant ainsi le quota d’activité physique recommandé par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Conseils pour compenser les effets négatifs

Tant que les personnes faisaient de l’exercice pendant au moins 22 minutes à un moment donné de la journée, leur risque de mortalité diminuait, quel que soit le nombre d’heures qu’elles passaient assises, selon les chercheurs. Cependant, l’équipe note que l’augmentation de la quantité ou de l’intensité de l’exercice pourrait aider à compenser davantage les effets négatifs de la position assise. C’est pourquoi, si tu as tendance à rester assis longtemps, il peut être particulièrement intéressant de te mettre au défi lorsque tu bouges. Rester constant et intensifier ton entraînement pourrait te sauver la vie.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 500 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*