Aide à la mobilité en France : faciliter le retour à l’emploi

Aide à la mobilité proposée par France Travail

En France, l’aide à la mobilité proposée par France Travail, est une initiative conçue pour soutenir les demandeurs d’emploi ou ceux en phase de reprise d’activité. Ce dispositif vise à alléger les charges financières liées aux déplacements, hébergement et repas pour les personnes en recherche active d’emploi ou en formation.

Éligibilité et conditions

L’aide à la mobilité est accessible aux individus inscrits ou non comme demandeurs d’emploi, avec un plafond annuel fixé à 5 200 euros par foyer. Les bénéficiaires potentiels incluent non seulement ceux qui ne reçoivent pas d’allocations chômage, mais aussi les personnes percevant des allocations inférieures au seuil minimal de l’ARE (31,59 euros par jour en 2024) ou les créateurs/repreneurs d’entreprise. Cette aide couvre les déplacements pour des entretiens d’embauche, des formations, ou la reprise d’une activité professionnelle, à condition que ces derniers soient situés à plus de 60 km ou à plus de 2 heures aller-retour du domicile du demandeur.

Frais couverts

Les dépenses éligibles incluent les frais de déplacement (0,23 €/km), d’hébergement (jusqu’à 31,20 €/nuit), et de repas (6,25 €/jour), avec la possibilité d’obtenir un bon de transport SNCF pour les entretiens d’embauche excédant 60 km aller-retour. Toutefois, le montant total de l’aide est plafonné à 5 200 € par an, toutes catégories de dépenses confondues.

Démarches pour bénéficier de l’aide

La demande d’aide doit être effectuée auprès de France Travail, soit directement en ligne via l’espace personnel du demandeur, soit en consultant son conseiller. Il est crucial d’entamer cette démarche dans les délais requis, spécifiquement dans les 7 jours suivant l’entretien d’embauche ou au plus tard le premier jour de la formation ou du concours. Les justificatifs nécessaires comprennent les factures des frais engagés, ainsi que la preuve de la distance parcourue pour les déplacements en voiture.

Montant et versement de l’aide

Le versement de l’aide dépend de la nature des dépenses engagées. Pour les frais d’hébergement et de repas, les plafonds respectifs sont de 31,20 € par nuitée et 6,25 € par jour. Pour le déplacement, une indemnité kilométrique de 0,23 € par kilomètre parcouru est appliquée. Les bénéficiaires peuvent cumuler ces aides dans la limite du plafond annuel de 5 200 €. La durée de prise en charge varie selon le type d’aide : elle peut s’étendre sur un mois maximum à compter de la date de reprise de l’emploi pour une nouvelle activité professionnelle, ou durant toute la période de formation pour les demandeurs d’emploi en formation.

Cette initiative de France Travail représente une opportunité significative pour les personnes en recherche d’emploi ou en transition professionnelle, facilitant l’accès à de nouvelles opportunités malgré les contraintes géographiques et financières.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 517 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*