Retraites : la revalorisation de 2024 sera plus élevée que prévu, découvre pourquoi

Un nouveau contexte économique

En 2024, les retraités français vont profiter d’une augmentation plus significative de leurs pensions que ce qui était initialement prévu. Cette annonce va concerner près de 15 millions de bénéficiaires du régime général de retraite.

L’Assurance retraite a révélé que les retraites de base seraient revalorisées de 5,3% à partir du 1er janvier 2024. Cette hausse est supérieure de 0,1 point à celle annoncée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, en septembre de l’année précédente.

Cette revalorisation est le résultat d’un calcul basé sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation, hors tabac, conformément à l’article L161-25 du Code de la sécurité sociale.

L’inflation plus importante que celle anticipée par le gouvernement a conduit à cette révision à la hausse. En 2021, la pension moyenne des Français s’élevait à 1 531 € bruts. Avec l’augmentation prévue, ce montant passerait à 1 612 € bruts.

Le versement des retraites revalorisées débutera le 9 février 2024. En outre, d’autres allocations, telles que les allocations veuvage, de solidarité aux vieux travailleurs salariés, secours viagers, aux mères de famille et de solidarité aux personnes âgées (Aspa), ainsi que la retraite de réversion, bénéficieront également d’une hausse de 5,3% en 2024.

Les autres pensions elles-aussi revalorisées

Depuis le 1er novembre 2023, les retraites complémentaires Agirc-Arrco ont connu une revalorisation de 4,9%. En 2024, les discussions se poursuivent autour d’une éventuelle revalorisation des plus petites retraites Agirc-Arrco.

Cela fait suite à une demande du gouvernement, dans le cadre de la réforme des retraites, visant à augmenter les pensions des actifs ayant travaillé toute leur vie au SMIC. L’objectif est de s’assurer que la retraite de base, additionnée à la retraite complémentaire, atteigne environ 85% du SMIC, soit environ 1 200 € net.

Une autre modification notable est la fin du système de bonus/malus pour les retraites complémentaires Agirc-Arrco. Ce système, qui encourageait les salariés à prolonger leur activité, est supprimé pour les nouveaux retraités depuis le 1er décembre 2023. Pour ceux ayant déjà cessé leur activité, le malus sera supprimé à partir du 1er avril 2024, tandis que le bonus est maintenu pour ceux qui en bénéficient déjà.

La réforme des retraites a également renouvelé le principe du cumul emploi-retraite. Désormais, lorsque les retraités reprennent une activité, leurs cotisations leur permettent de créer de nouveaux droits pour augmenter leur pension.

Comprendre la réforme des retraites en 2024

Pour rappel, la réforme des retraites a augmenté l’âge légal de départ à la retraite ainsi que le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier d’une retraite à taux plein. En 2024, c’est principalement la génération née en 1962 qui sera concernée par ces nouvelles règles. Ces personnes devront attendre 62 ans et 6 mois pour cesser leur activité et avoir cotisé 169 trimestres pour prétendre au taux plein.

L’âge légal de départ va augmenter de trois mois tous les ans, pour atteindre 64 ans pour la génération née en 1968. De plus, le nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein augmente d’un trimestre à chaque génération, pour atteindre un plafond de 172 trimestres (soit 43 ans de cotisation) pour les personnes nées à partir de 1965.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 517 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*