Retraite : quel montant faut-il pour bien vivre en 2024 ?

Le montant de pension idéal pour bien vivre en 2024

Selon une étude menée par l’économiste Pierre Concialdi, pour vivre décemment en France, une personne célibataire aurait besoin d’un revenu minimum de 1 630 € net par mois. Cette donnée, bien que spécifique aux célibataires, offre un aperçu de la situation financière à laquelle les retraités doivent faire face. Pour un couple de retraités, les besoins financiers sont naturellement plus élevés.

Une autre enquête révèle que le montant idéal de la retraite pour une personne seule serait de 2 600 € brut par mois, et de 5 200 € pour un couple. Cela représente le double de la retraite moyenne en France, soulignant ainsi un écart important entre la pension actuelle et le montant nécessaire pour une vie décente.

En France, les retraités touchent en moyenne 1 509 € brut par mois, soit 18 108 € brut par an. Nous sommes donc en dessous des deux fourchettes évoquées précédemment. De plus, cette moyenne masque d’importantes disparités. En effet, de nombreux retraités perçoivent des pensions nettement inférieures, ce qui les place dans une situation précaire, surtout face à l’augmentation du coût de la vie.

Des pensions revalorisées pour plus d’1,7 millions de retraités

Pour essayer de rectifier le tir, la réforme des retraites a récemment revalorisé les pensions minimales pour les retraités du régime général, soit environ 1,7 million de personnes. Pour être éligible à cette augmentation, les retraités doivent justifier d’une durée d’assurance cotisée de 120 trimestres ou plus, soit l’équivalent de 30 ans de travail.

L’augmentation de la pension peut atteindre jusqu’à 100 € brut par mois. Cependant, il est important de noter que cette augmentation varie en fonction de la durée de cotisation et du montant de la retraite actuelle. De plus, cette hausse est plafonnée : la retraite totale, y compris l’augmentation, ne doit pas excéder 847,57 € par mois pour la retraite de l’Assurance retraite, et 1 352,23 € par mois pour la somme des retraites de base et complémentaire.

La réforme a également acté la fin des régimes spéciaux, une décision qui a fait l’objet de nombreuses discussions et mobilisations. Ce changement a pour objectif d’harmoniser le système de retraite en France en instaurant des règles uniformes pour tous les travailleurs.

Parmi les autres mesures clés figurent l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite, l’allongement de la durée de cotisation, la conservation du dispositif pour les carrières longues, et une attention particulière à la pénibilité du travail.

Une autre mesure notable de cette réforme est la revalorisation des retraites complémentaires Agirc-Arrco. Dès le 1er novembre 2023, ces retraites ont été augmentées de 4,9%, en réponse directe à l’inflation croissante et aux coûts de la vie en hausse.

Des dispositifs pour gagner plus

Un autre aspect important à connaître est la suppression du système de bonus-malus, qui minorait ou majorait les retraites complémentaires selon l’âge de départ à la retraite. La réforme a également encouragé le cumul emploi-retraite, permettant aux cotisations issues de ce cumul de générer de nouveaux droits.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 500 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*