Épargne : les changements à prévoir pour le livret A, le LEP et le LDDS en 2024

Livret A, LDDS et LEP, quelles différences ?

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), le Livret d’Épargne Populaire (LEP) et le Livret A permettent de réaliser différentes stratégies de placements financiers en fonction de la situation de chaque ménage.

Du côté du Livret A, son exonération fiscale et sa sécurité en font une épargne par défaut qui limite légèrement les effets de l’inflation, puisque son taux de rémunération est inférieur à la hausse des prix : +3,5% sur les 12 derniers mois contre les 3% du Livret A, lesquels vont être maintenus jusqu’en 2025.

Le LDDS, similaire au Livret A, a un plafond moindre de seulement 12 000 €, contre les 22 950 € du Livret A. Il sert généralement à séparer les comptes pour mieux gérer les dépenses, mais aussi de réserve supplémentaire lorsque le Livret A est plein.

Ceci dit, l’utilité du LDDS est surtout de permettre aux banques d’octroyer des prêts développement durable à des taux attractifs pour financer des travaux de rénovation énergétique. Cela peut concerner des logements collectifs ou individuels qui servent d’habitation principale ou secondaire (habitée ou mise en location).

Pour sa part, le LEP est nettement différent. Avec un taux deux fois plus élevé que le Livret A en 2023 et un faible plafond limité à 10 000 €, c’est un livret rémunérateur réservé aux ménages modestes. Il est à favoriser autant que possible pour se créer une épargne plus intéressante que le traditionnel Livret A.

Une baisse de taux en 2024

Malheureusement, la situation avantageuse du LEP ne va pas durer bien longtemps. Si sa hausse exceptionnelle à une rémunération de 6% a fait parler d’elle en 2023, c’est sa baisse à environ 4% de taux d’intérêt qui fera du bruit en 2024.

Prévue pour le mois de février, elle est prévue pour être légèrement supérieure à 4%, mais inférieure à 5%. Cette évolution est due à la baisse de l’inflation observée à la fin de l’année 2023, qui affecte directement le calcul du taux du LEP.

Philippe Crevel, de l’Observatoire de l’épargne, suggère que pour éviter une diminution trop abrupte du taux, des mesures pourraient être prises pour stabiliser le LEP entre 4,7% et 5% au début de l’année, avant une autre baisse potentielle autour de 4% en août, en fonction de l’évolution de l’inflation.

Pour les épargnants éligibles, le LEP reste donc une option d’épargne attrayante malgré ces ajustements, même s’il va clairement perdre de sa superbe, passant d’un rendement deux fois plus intéressant que le Livret A a environ 50% plus efficace.

Combien rapporte chaque livret ?

En supposant que vous aviez atteint le plafond de chaque livret en 2023, le Livret A vous aurait rapporté 688,5 € pour 22 950 € mis de côté. Le LDDS n’aurait rapporté que 350 € pour 12 000 € épargnés, et le LEP 600 € pour 10 000 € d’épargnés. En 2024, le LEP donnera environ 450 €.

La situation ne change pas radicalement par rapport à 2023. Le Livret A reste l’épargne par défaut, le LDDS celle réservée aux personnes soucieuses des projets environnementaux, et le LEP idéal pour les foyers aux revenus modestes.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 491 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*