Cigarettes : leur prix va drastiquement augmenter en 2024

Le lancement d’un projet ambitieux

En octobre 2023, les prix du tabac ont déjà connu une hausse de 9,9% sur un an​​. Cette augmentation n’est cependant que le début des hausses plus marquées prévues pour les prochaines années. Le ministre de la Santé a en effet annoncé que le prix d’un paquet de cigarettes atteindrait 12 € en 2025 et 13 € en 2026, soit une augmentation de 18% en 2 ans.

L’objectif derrière cette stratégie tarifaire est double : réduire la consommation de tabac en rendant son achat moins abordable et générer des revenus supplémentaires pouvant être réinvestis dans des initiatives de santé publique. Cette hausse des prix s’aligne sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui considère l’augmentation des taxes sur le tabac comme l’une des mesures les plus efficaces pour décourager le tabagisme.

Dans le contexte international, la France est parmi les pays les plus engagés dans la lutte contre le tabagisme par le biais de la fiscalité. Cette tendance va se renforcer avec les augmentations de prix prévues pour 2024, 2025 et 2026, plaçant potentiellement la France en tête de liste en termes de coût du tabac en Europe.

Créer une génération sans tabac

Au-delà des augmentations de prix, le plan de la France pour combattre le tabagisme inclut une vision à long terme, visant à établir la première génération sans tabac d’ici 2032. Son but est notamment de prévenir l’initiation au tabagisme, en particulier chez les jeunes, et à mieux accompagner les fumeurs vers l’arrêt.

Pour y parvenir, le gouvernement envisage une série de mesures complémentaires, dont l’élargissement des espaces sans tabac et l’interdiction des produits du tabac particulièrement attractifs pour les jeunes, comme les « puffs », des cigarettes électroniques jetables.

Ces espaces sans tabac vont être généralisés à de nombreux lieux publics, notamment toutes les plages, les parcs publics, les forêts, ainsi qu’aux abords de certains établissements, en particulier les écoles​. Pour l’instant, il en existe 7 200 répartis dans 73 départements, mais cette tendance devrait s’accélérer.

Parmi les autres mesures, nous retrouvons un changement d’apparence pour le paquet de cigarette, qui va être retravaillé pour être moins attractif à l’œil. Enfin, un nouveau dispositif appelé « Mon bilan prévention » va être mis en place pour accompagner les fumeurs vers l’arrêt progressif du tabac.

Au total, ce sont 12 millions de fumeurs quotidiens qui sont concernés parmi la population adulte. D’après Aurélien Rousseau, le ministre de la Santé, 75 000 personnes meurent chaque année des effets du tabac, ce qui équivaut à 200 morts par jour. Novembre, le mois sans tabac, est l’occasion de mettre en place les mesures nécessaires pour réduire ces chiffres inquiétants.

Un projet à double-tranchant

La hausse des prix du tabac, bien que motivée par des objectifs de santé publique, aura des conséquences économiques et sociales en France. Pour les fumeurs, en particulier ceux à revenus modestes, cette augmentation représente un défi financier non négligeable. De plus, cette augmentation des prix pourrait encourager le marché noir et le commerce transfrontalier de cigarettes. La taxation reste néanmoins le moyen le plus efficace de réduire la consommation de tabac en France.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 491 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*