Carte bancaire : d’importants changements à venir pour sa version traditionnelle

La carte bancaire : un objet bien ancré dans notre quotidien

La carte bancaire a rapidement remplacé d’autres modes de paiement comme le chéquier ou l’argent liquide. Elle permet de régler des achats dans les commerces, mais aussi de faire des règlements en ligne. Récemment, c’est la technologie du « sans contact » qui a changé les habitudes des utilisateurs, qui peuvent désormais payer en un simple geste, à proximité d’un terminal de paiement.

La plupart des Français sont équipés d’une carte bancaire, qui permet d’avoir accès à une somme, souvent présente sur un compte courant. Elle est un objet personnel, qui peut parfois être la cible de personnes malveillantes qui souhaitent avoir accès au contenu d’un compte. Plusieurs données permettent de sécuriser une carte bancaire, en particulier la zone de signature ou encore les trois numéros présents au dos de la carte.

3 éléments voués à disparaître de nos cartes bancaires

Depuis quelques années, les banques se sont rendues compte de l’inutilité de certaines données présentes sur les cartes bancaires.

  • Le numéro en relief devrait disparaître car il n’a plus d’intérêt dans une utilisation actuelle. Cette mise en relief des 16 numéros était utile lorsqu’il fallait imprimer ou copier la carte bancaire ou en prendre l’empreinte. Désormais, ce relief n’a pas lieu d’être.
  • L’espace de signature va sans doute disparaître aussi. Cet emplacement n’est plus aussi important qu’avant car il existe d’autres moyens d’authentifier l’identité du détenteur de la carte.
  • La bande magnétique est également vouée à disparaître car elle n’est plus nécessaire sur les Terminaux de paiement actuels. En France en particulier, il est très rare de devoir « passer sa carte » pour un règlement.

Un nouveau modèle de carte bancaire plus adapté aux technologies actuelles

Depuis l’apparition de la carte bancaire et sa généralisation, dans les années 1980, 1990, les besoins des consommateurs ne sont plus les mêmes. De plus en plus d’utilisateurs se tournent vers d’autres moyens de paiement, notamment le paiement par téléphone. Les banques perçoivent donc l’intérêt de moderniser un objet très utilisé depuis des décennies.

Les changements à prévoir sont essentiellement d’ordre esthétique et en lien avec une changement des habitudes.

Plusieurs éléments qui resteront indissociables de la carte bancaire

Plusieurs éléments ne changeront pas sur nos cartes bancaires. La présence de la puce électronique n’est par exemple pas remise en question, du fait de son utilisation au quotidien. Le nom du détenteur de la carte ne devrait pas disparaître non plus, pour des raisons évidentes de propriété. Enfin, la mention du réseau Visa, MasterCard ou CB devrait perdurer car elle est utile à bien des niveaux, notamment lors d’un règlement sur internet.

La présence de l’hologramme présent au dos de la carte bancaire n’est pas non plus remise en question car il permet d’assurer une sécurité du mode de paiement.

Victoire Masson
A propos Victoire Masson 352 Articles
Je suis née à Paris et j'ai grandi dans le centre de la ville. J'ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies et l'apprentissage des langages informatiques. J'ai donc décidé de poursuivre des études en informatique. Je me suis ensuite trouvé un poste dans le secteur du dev & seo qui m'a offert une plateforme pour mettre mes connaissances en pratique. Je suis très heureuse de ce que je fais et je continue à apprendre chaque jour !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*