6 façons de vaincre le brouillard cérébral hivernal, selon les médecins

Tu connais cette sensation de brouillard cérébral ?

Quand ton esprit est embrumé, lent, un peu oublieux et simplement légèrement moins performant. Ces types de plaintes cognitives ne sont généralement pas préoccupants, selon Clifford Segil, neurologue au Providence Saint John’s Health Center à Santa Monica, en Californie. Cependant, ils peuvent perturber ta vie quotidienne – et ils sont plus susceptibles de le faire en ce moment, alors que nous entrons dans les mois froids et sombres de l’hiver.

Les facultés cognitives varient avec les saisons

Une étude de 2018 a montré que les facultés cognitives ont tendance à être au top pendant l’été et l’automne, puis à décliner pendant l’hiver et le début du printemps. « Il y avait une association solide entre la saison et la cognition », indique l’étude. En fait, les changements saisonniers étaient « équivalents sur le plan cognitif à une différence d’âge de 4,8 ans », ce qui rendait les sujets plus susceptibles de répondre aux « critères de déficience cognitive légère ou de démence » pendant l’hiver, par rapport à l’été.

La bonne nouvelle ?

Il existe plusieurs façons de vaincre ton brouillard cérébral hivernal s’il entrave ta vie. Voici six façons de te sentir mieux rapidement et de rester vif à long terme, selon les médecins.

1. Fais de l’exercice régulièrement

Selon la Alzheimer’s Research & Prevention Foundation (ARPF), l’exercice physique régulier peut réduire ton risque de développer la maladie d’Alzheimer jusqu’à 50%. Vise à faire de l’exercice 30 à 45 minutes par jour, quatre à cinq jours par semaine. Essaye une combinaison d’exercices aérobiques et de musculation, comme le vélo, la marche, la natation et l’entraînement en résistance.

2. Maintiens un réseau social solide

Un réseau solide d’amis et de famille est très important. Les connections sociales peuvent également être renforcées grâce à des organisations bénévoles, en rejoignant divers clubs ou groupes sociaux, en prenant des cours en groupe (par exemple dans une salle de sport ou un collège communautaire) ou en sortant dans la communauté (par exemple aller au cinéma, au parc, aux musées et autres lieux publics).

3. Adopte un régime alimentaire sain

Maintenir un régime alimentaire sain peut également réduire considérablement tes symptômes de brouillard cérébral hivernal. Essaye le régime MIND, qui est associé à un risque réduit de déclin cognitif et de maladie d’Alzheimer. Ce régime particulier comprend 15 composants diététiques, dont 10 sont spécifiquement bénéfiques pour la santé de ton cerveau.

4. Stimule ton cerveau

Pousse-toi à travers ton brouillard cérébral hivernal pour rester mentalement stimulé. Prends un cours, étudie une langue étrangère, pratique un instrument de musique, apprends à peindre ou à coudre, ou lis le journal ou un bon livre. L’éducation à tout âge peut protéger contre le déclin cognitif.

5. Veille à bien dormir

Un autre facteur contribuant au brouillard cérébral hivernal est que moins d’heures de lumière du jour peuvent influencer la production naturelle de mélatonine par ton corps, une hormone qui aide à régler ton rythme circadien. Cela peut te faire sentir fatigué et groggy – surtout si tu ne dors pas bien la nuit.

6. Gère ton stress

Lorsque tu es stressé, il peut être difficile de te concentrer sur autre chose – et comme nous le savons tous, beaucoup de gens ressentent un stress maximal pendant les vacances d’hiver. Le stress peut également avoir des implications à long terme pour ta santé cognitive. Essaye des techniques de relaxation telles que des exercices de respiration, la prière, la méditation ou le yoga pour atténuer les effets néfastes du stress sur le cerveau.

Christiane Lelievre
A propos Christiane Lelievre 498 Articles
J'ai toujours été passionnée par l'apprentissage et l'exploration. Je m'efforce donc chaque jour de découvrir de nouvelles choses et de me perfectionner dans mes domaines d'intérêt. J'adore voyager et connaître les cultures du monde entier, ce qui me permet d'accroître ma curiosité et ma soif de connaissances. La nature est pour moi un lieu merveilleux où je puise mon inspiration et où je me ressource.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*